Vu les tensions entourant la célébration des 215 ans de la Bataille de Vertières, le président de la république, Jovenel Moïse a décidé de ne pas se rendre au Cap-Haïtien.

Pour eviter les mêmes dérapages que ceux du 17 octobre à Saint-Marc, le chef de l’État a choisi de déposer une gerbe en l’honneur des héros de l’indépendance au Musée du Panthéon Nationale Haïtien, MUPANAH.

Aussi, le premier mandataire de la nation, s’est adressé au peuple haitien aux environs de 9 heures dans un message spécial autour du symbolisme du 18 novembre.

Entre-temps, les PetroChallengers se préparent à faire entendre leur voix dans tout le pays avec leur seule et pertinente question: Kote kòb PetroCaribe a? (Où est l’argent du PetroCaribe?).

De son côté, le président du Sénat lui, le sénateur Joseph Lambert, lance un appel à la conscience citoyenne et au sens du devoir. Sur son compte Twitter il a écrit ce qui suit: « Le sens de l’histoire appelle l’opportunité intelligente. Le 18 novembre Haïtien, c’est Vertières, c’est Charrier. C’est la guerre de l’indépendance glorieuse et sanglante. Pour nos Héros et pour nous-mêmes, aujourd’hui, toute la pensée à la construction d’Haïti ».

Leave your vote

-1 points
Upvote Downvote

Comments

0 comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here