Annoncé à grand renfort de publicité sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, la mini-tournée du chanteur français d’origine martiniquaise a débuté le 23 mars 2018 à Tara’s, Laboule 12. Deux mots peuvent transcrire l’ambiance démente de la soirée : succès et conquête.

Ils sont des milliers à s’être déplacés afin d’assister au tout premier concert de Kalash dans le pays. Ceci malgré les menaces de dame pluie qui avait arrosé quelques localités de la région métropolitaine en début de soirée. La bravoure de ces gens a été largement récompensée car la fête fut “LIT” ! En effet, Kevin Valleray dit Kalash a interprété pendant plus d’une heure de nombreux morceaux de son répertoire. Du titre Independant Girl, en passant par Neo, Makwa Moon, Free me, Guapa, Moments gâchés, Bando ou encore Taken, il a épluché ses succès pour le bonheur d’un public acquis qui, même s’il ne connaissait pas forcément tous les titres choisis pour l’occasion, a chanté avec Kalash durant toute sa prestation. Oh combien étonnée je fus d’entendre les milliers d’Haïtiens composant ce public entonner le titre “Moments gâchés”, moi qui croyais qu’ils voulaient tout entendre sauf une chanson dancehall où sensibilité et fragilité alternaient. Bref, le chanteur est resté connecté autant que l’a voulu son créole martiniquais (heureusement qu’il passait assez souvent au français) avec son assistance.

Avant lui, Ayiiti, Wendyyy, Izolan, Steves J Bryan, Faviola, Roody Roodboy ainsi que les DJ Jack, Valmix, Tonymix, Mr Smoke et Magma se sont attelés à chauffer la foule. Même si ce public – alors là vraiment – était difficile ! Il était 3 h a.m. lorsque Kalash fit son apparition sur scène. Une heure et quinze minutes plus tard, il était encore là et a d’ailleurs invité deux jeunes à chanter avec lui. Soulignons qu’il a en toute exclusivité dévoilé des barres de son tout dernier titre intitulé : Rèd Nèt. Un morceau que Kalash indique avoir produit avant de venir en Haïti. Le clip de cette chanson a d’ailleurs été réalisé au cours de son passage ici. Il sortira officiellement le 25 mars prochain.

Les prestations

Faviola

Violoniste accomplie, Faviola a interprété les morceaux les plus en vogue. De Davido aux derniers hits rabòday, la jeune femme a su capter le public de Tara’s avec les sons de son archet. Une prestation très appréciée par l’assistance qui n’a pas hesité à encourager la jeune femme avec de chauds applaudissements. Elle a effectué deux passages sur le podium.

Ayiiti

Comme à l’accoutumée la chanteuse Ayiiti a eu une très belle mise en scène. Entourée de danseurs, elle a voulu allier chant et danse au cours de sa prestation. Mais malheureusement la danse a pris le pas sur la chanson. Son titre “Voodoo u do” a certes été repris par quelques personnes mais sa performance vocale n’a malheureusement pas égalé sa superbe chorégraphie. Elle fut rejointe par Chiwawa, qui s’est lui-même surnommé roi des animateurs DJ. Le show conjoint n’a pas trop fait réagir même s’il était assez intéressant. L’animateur de Ted Bounce a questionné et lancé des notes de sa nouvelle proposition à lui et à Ted: Manti ou Verite.

Steves J Bryan

S’il a un temps été absent des Line-up des événements ici en Haïti, Steves J Bryan a prouvé qu’il n’avait pas perdu la main avec le public haïtien. Ce dernier lui a réservé un accueil des plus chaleureux lorsqu’il a entamé sa prestation avec les titres Poze w piti et Boule l. Celui qui a récemment fait du trap le centre de sa création a terminé son tour avec 8=1+ 7.

Wendyyy

L’autoproclamé King rap kreyòl la byen pase ! C’était d’ailleurs son anniversaire de naissance. Welele, Majeste, On dous on cho, Nou fè yo wont, Livrezon sont parmi les titres dont il a lancé les barres, sur les arrangements de son DJ et producteur fétiche Magic Touch. Une prestation réussie pour celui dont les derniers morceaux avaient semé la controverse sur les réseaux sociaux. N’oublions pas le champagne que le king a ouvert sur scène en vue de célébrer avec son public.

Roody Roodboy

Accompagné de DJ Roger, le champion du carnaval 2018 a interprété certains de ses titres comme Foli w genyen, Zokoko, Tranble, Lòbèy. La meilleure réaction qu’il allait recevoir du public fut lorsqu’il entonna sa méringue 2018. S’il a lancé des piques sur la chanson “ M pral nan Peyan m pou yo” de Trouble Boy Hitmaker, il faut souligner que l’auteur de Lòbèy a été très fairplay en souhaitant un joyeux anniversaire à Wendyyy, son adversaire.

Izolan

Égal à lui-même, Izo a mis le public d’accord. Il a partagé la majorité de sa prestation avec ses collègues de Barikad Crew notamment Condagana et Bricks, ainsi que la chanteuse Niska qui l’avait plus tôt rejoint sur scène. Des titres entendus lors de cette prestation, on peut citer : M pa konn anyen, Vil la, Gangster et bien sûr les méringues à succès de BC comme Terapi ou Toup pou yo.

Mention spéciale aux DJ Valmix, Tonymix et Jack dont les mix ont su garder le public en éveil et dans l’ambiance.

Ce concert qui mettait à l’honneur Kalash a été clôturé au petit jour, par l’artiste lui-même. Tout content d’être dans le pays, disons-le, le Français s’est donné à fond et a gardé la même énergie du début à la fin de sa prestation.

Vous l’avez manqué à Tara’s? Du calme, il joue ce soir, 24 mars 2018, au Centre sportif de Carrefour.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here